09 novembre 2010

procédés de la traduction

Traduction Facile : c'est rapide, économique et efficace !

Les Procédés Stylistiques de la Traduction

Il existe dix grands procédés stylistiques dans la traduction. Ils permettent d'adapter le texte original à la langue d'arrivée sans en atténuer le sens ou le style. Voici une courte présentation de ces procédés.

1°) L'Emprunt

Il consiste à ne pas traduire un mot ou une expression de la langue de départ. Son utilisation a un but bien précis : donner un effet de couleur locale. Il peut aussi être utilisé dans le cas où il n'existe aucune traduction équivalente satisfaisante.

Exemple: "Weight Watchers"

+ : L'emprunt permet de s'adapter à l'évolution constante de la langue qui tend de plus en plus à intégrer des mots étrangers dans la langue courante. Par exemple: "Smoothie".

- : Il peut parfois paraître artificiel.

2°) Le Calque

On traduit littéralement le mot ou l'expression. On fait du "mot-à-mot".

+ : Il permet de traduire tout en conservant un élément typique de la langue de départ. Par exemple : "One feet high" = "Un pied de haut".

- : Il est parfois un peu trop facile de faire du mot-à-mot qui ne rend pas toujours un texte naturel dans la langue d'arrivée.

3°) La Transposition

Il s'agit du changement de catégorie grammaticale d'un mot ou d'une expression au passage d'une langue à une autre.

Il existe beaucoup de combinaisons possibles :

·         Nom / Adjectif

·         Nom / Adverbe

·         Adjectif / Nom

·         Adjectif / Verbe

·         Verbe / Nom

·         etc.

+ : Elle permet de s'adapter au lexique de la langue d'arrivée. Par exemple, ce que le français va exprimer avec une périphrase, l'anglais va l'exprimer en un seul mot : "qui ne finit jamais" va devenir en anglais "endless" ; "dans l'espoir" va devenir en anglais "hoping".

De plus, le traducteur est plus libre, et peut, plus facilement, respecter un effet de style de la part de l'auteur.

4°) L'Etoffement

Pour traduire, exprimer le bon sens ou le bon effet désiré par l'auteur il faut parfois ajouter une précision. C'est un procédé fréquent dans le passage de l'anglais au français, qui a souvent besoin de plus de mots que l'anglais.

+ : Cela ajoute un petit plus d'authenticité au simple mot-à-mot.

- : Attention à la traduction trop sèche, ou trop développée.

5°) L'Allègement

Procédé inverse à l'étoffement, il permet d'éviter des précisions parfois inutiles dans la langue d'arrivée et qui pourraient alourdir le texte.

Exemple : "they huddled in a desorderly group" => "Ils s'entassaient en désordre", et non pas : "ils s'entassaient en un groupe désordonné", l'idée de groupe est déjà transmise par le verbe "s'entasser".

6°) La Coloration

Cela consiste à garder la dynamique naturelle qui relie un groupe de mots, pour que l'enchainement ne se fasse pas sentir dans la traduction.

Exemple : "bottles that were kept for Occasions" => "les bouteilles que l'on reservait pour les grandes occasions".

7°) La Coloration

Le terme utilisé dans la langue de départ est parfois trop neutre une fois traduit, et la langue d'arrivée a besoin d'un terme plus précis ou plus nuancé => "coloré".

Exemple : "the Stant Collection" => " le fonds Stant",  "collection" étant un terme trop général en français.

8°) L'Adaptation

L'intention de l'auteur n'est pas assez rendue par la langue d'arrivée à cause de la différence des réalités entre les langues. Il faut alors privilégier le sens aux mots en adaptant le texte, le rendant plus conforme à la langue d'arrivée.

Exemple : "we get little help" => "cela ne nous avance guère".

9°) L'Explicitation

Parfois une allusion parfaitement claire dans la langue de départ ne l'est pas du tout pour le lecteur de la langue d'arrivée. Une note de l'auteur n'est pas toujours utile ou habile (de plus, interdite dans les copies d'examens). Le traducteur doit donc apporter une précision dans le texte sans pour autant le rendre trop lourd.

Exemple : "The London Library (la Bibliothèque Nationale de Londres)"

10)° La Modulation

Pour éviter un mot ou une expression qui ne semble pas naturelle dans la langue d'arrivée, on effectue un changement de point-de-vue. On tient ainsi compte des différences idiomatiques entre les deux langues.

Exemple : "Scene of the Shipwreck" = "Le Radeau de la Méduse" ; "Les occupations auxquelles il passe la plus grande partie de ses heures" = "the occupations that take up most of his day"

    Ces procédés stylistiques sont absolument indispensables si l'on veut se lancer dans la traduction. Ils permettent de rendre le texte plus naturel tout en gardant le sens du texte intact.

Si vous traduisez régulièrement des textes, vous utilisez ces procédés sans même en être conscient. Ils sont l'essence même d'une bonne traduction. C'est une gymnastique de la langue que doit maîtriser un bon traducteur.

Mais attention à ne pas en abuser! N'en voyez pas l'utilité partout! Parfois une bonne traduction littérale suffit.

Posté par sabah G à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur procédés de la traduction

Nouveau commentaire